Jumping à Shatin

Posted on 17 août 2008

3



Suite du programme à Shatin: la première soirée de jumping concours individuel et par équipe. C’était vendredi soir et j’y étais Sourire
J’ai rejoint les tribunes peu après le début de la compétition et je suis restée… jusqu’à la fin! Surpris

Vue d’ensemble, tribune VIP (non, je n’y étais pas Tire la langue)
 
La flamme olympique
 
Eh oui, cela m’a beaucoup plus, bien plus que le dressage. Je me suis surprise à vibrer, frémir, retenir ma respiration et sourire de soulagement au gré des prestations, et les quelques 18 000 autres spectateurs avec moi.
 
Beaucoup de monde
 
J’en suis même arrivée à supporter activement les concurrents hong kongais (il faut dire que les français étaient… rares! Pensif).
Et pour répondre à votre question, inévitable: oui, vous avez bien lu, "hong kongais". Parce que Hong-Kong et la Chine ont deux équipes distinctes.
Coorganisateurs, certes, mais le sport illustre parfaitement la réalité: Hong-Kong reste une "Région Administrative Spéciale", avec une frontière avec la Chine (et nécessité d’un visa de part et d’autre pour la franchir), une monnaie différente… bref, vraiment un monde différent.
Pour l’équitation pourtant, les Chinois ont certainement dû faire pression pour que Hong-Kong soit vraiment chinoise. En effet, j’ai enfin trouvé une discipline pour laquelle la Chine est nulle: le jumping!
En fin de course, peu d’obstacles étaient encore debout. Le candidat suivant a même bénéficié de 5mn pour promener son cheval, le temps de ramasser tout et de remettre en ordre Motus et bouche cousue

A l’applaudimètre, la Chine et Hong Kong étaient au coude à coude avec peut être un léger avantage à la Chine, sans doute soutenue à la fois par les Hong Kongais et des Chinois voisins.

Patrick Lam, le premier candidat de HK, a été particulièrement brillant, parcours sans faute et meilleur temps au moment de son passage (il est resté n°1 ensuite mais ex-aequo  avec d’autres). Un vrai délire dans le tribunes! Tire la langue

Sa soeur, par contre,  a failli louper son départ: les ovations à son arrivée ont été si bruyantes qu’elle n’a pas entendu la cloche de départ! Heureusement, des supporters ont hurlé pour lui dire de partir et elle n’a pas perdu de temps (cela s’est joué à la seconde, et là aussi, tout le monde retient son souffle!). Plusieurs erreurs l’ont cependant classée loin des premiers…

Pour votre plus grand bonheur Premier de la classe, je vous propose deux parcours sans faute (la musique finale est reservée aux parcours sans faute et dans les temps):
 
 
Ainsi que quelques photos (un peu floues, mais flash interdit):

 

 

 

Les mascottes olympiques déclenchent toujours autant de délire parmi les spectateurs, que ce soit lors des pauses:

Aout2008_ 554  Aout2008_ 556

 
ou à la fin de la soirée:
 
Aout2008_ 568  Aout2008_ 567
 
Voilà…. Comme j’ai bien aimé, j’y retourne ce soir et demain soir Surpris.

Publicités