Bouillon de culture…

Posted on 17 octobre 2011

2



… au sens ‘sale’ malheureusement!

Après une pause de 33 ans, la traversée à la nage du port de Hong Kong a été courue à nouveau hier matin.

Organisée pour la première fois en 1906, cette course emblématique avait du être interrompue en 1978, en raison de la pollution toujours plus importante des eaux hong kongaises. Après de nombreuses années de lutte pour faire baisser cette pollution*, les autorités ont finalement accepté que la course ait lieu cette année.

Octobre2011_382 Octobre2011_373

Il y a une semaine, très probablement suite au passage de deux typhons rapprochés, le niveau de la bactérie E. Coli avait atteint le double du maximum autorisé sur les plages hong kongaises. Cette information n’a pas arrêté la compétition pour autant… Suite à un test en mer, les nageurs semblaient encore en bonne santé… Finalement, hier, le taux était à nouveau acceptable.

Le tracé initial a cependant été modifié. A l’origine la course se tenait plus au centre du port (au niveau du Star Ferry) mais il a été décidé de s’éloigner vers l’est – zone où a priori la pollution est moins importante (car plus éloignée de la zone portuaire industrielle). En même temps, à certains endroits, on pourrait presque marcher sur l’eau 😉

SCMPOST Swim.jpg **NO SALES**  Swim.jpg

Les 1000 nageurs (-20 qui ne se sont finalement pas présentés au départ), dument sélectionnés (tests ou certificats médicaux + courses préparatoires en piscine), ont traversé le port depuis Lei Yue Mun vers le Quarry Bay Park – une distance de 1800 mètres.

Octobre2011_368

Les plus rapides ont couvert la distance en 20 à 30mn, mais d’autres ont préféré admirer le paysage (ou compter les détritus?) – voir les petites têtes ci dessous 🙂

Octobre2011_370

 

A l’arrivée sur HK, une douche rudimentaire attendait les nageurs… Plutôt étonnant quand on sait à quel point les autorités sanitaires ont insisté sur la nécessité de se rincer très soigneusement après l’épreuve – notamment les yeux…

Octobre2011_381 Octobre2011_378

Grâce à une organisation semble-t-il parfaite, les nageurs ont pu retrouver leurs effets personnels et se préparer à la remise des coupes.

Octobre2011_371 Octobre2011_380

La petite cérémonie s’est déroulée quasiment à 100% en cantonais pourtant, de nombreux occidentaux ont aussi pris part à la course.

Octobre2011_405 Octobre2011_406

Octobre2011_404 Octobre2011_403

Après quelques longues minutes d’attente sous un soleil ardent (mais on ne va pas se plaindre après 3 semaines de gris et de pluie!) les vainqueurs ont été récompensés:

Octobre2011_411 Octobre2011_410

Octobre2011_419 Octobre2011_422

Quelques données:

Temps du vainqueur: 20’34’’

Temps de la 1ère femme: 23’7’’

Répartition des concurrents inscrits: 620 hommes et 380 femmes

Abandons: 5

Sécurité: 20 kayaks, 20 bateaux et 100 sauveteurs

Concurrent le plus jeune: 12 ans

Concurrent le plus âgé: 68 ans

Profondeur maximale du Victoria Harbour: 42m à Lei Yue Mun

A signaler: je n’ai pas retrouvé d’informations précises à ce sujet mais au moins un participant a couru la course avant son arrêt, en 1978, et hier.

* La lutte contre la pollution des eaux hong kongaises a pris un sérieux tournant en 2001. Jusque là, les eaux usées étaient simplement rejetées dans le port. Depuis 2001, les eaux usées continentales et celles du nord de l’ile de HK (soit 75% des eaux déversées dans le port) sont détournées et envoyées vers la station d’épuration de Stonecutters Island (ancienne ile rattachée au continent, à l’ouest de Kowloon). Par contre, l’ile de HK rejette toujours 450 000 tonnes d’eaux usées chaque jour dans le port – et ce jusqu’en 2014 (ça donne envie de se baigner… Hmm?!) A cette date, les égouts de l’ile seront raccordés à un énorme tunnel envoyant l’ensemble vers Stonecutters Island.

Autre donnée à considérer dans la pollution du port: le trafic des bateaux et porte-conteneurs…

Publicités