Une partie de Lego chez Gulliver

Posted on 18 novembre 2011

2



Après 4 ans passés à Hong Kong, je viens enfin d’avoir la chance de visiter le port 🙂

Situé à l’embouchure de la rivière des Perles, le port de Hong Kong est le troisième au monde en nombre de containers traités chaque année. En 2010, Shanghai en a vu transiter 29 millions, Singapour 28 millions et Hong Kong ‘uniquement’ 23 millions!

Cependant, Hong Kong a la particularité de devoir traiter ce volume avec des infrastructures relativement réduites à côté d’autres ports avec des activités comparables.

Hong Kong possède 24 points de mouillages répartis sur 9 terminaux et s’étendant sur 8km de quais.

HK harbour

A titre de comparaison, Shanghai a 125 points de mouillage qui s’étendent sur 20km. Pour le port comme pour tout, Hong Kong se caractérise par la concentration!

Novembre2011_084 Novembre2011_086

Pour gérer de tels volumes sur des surfaces aussi réduites, il vaut mieux être organisé pour ne pas perdre en efficacité 🙂

Dans la tour de contrôle, les outils sont donc à la hauteur: un logiciel permet de visualiser en temps réel tous les mouvements de ‘boites’ et des caméras de contrôle munies de puissants zooms rendent possible une surveillance de visu.

Novembre2011_092 Novembre2011_093

Sur le site, ça ne chôme donc pas. Un porte-containers ‘moyen’ transporte environ 8000 ‘boites’ et il faut une quinzaine d’heures pour le décharger. Les boites sont soit stockées sur site, soit chargées sur des camions, soit transférées sur un autre vaisseau. 

Novembre2011_133 Novembre2011_102

Les grues se déplacent à des vitesses vertigineuses:

Novembre2011_112 Novembre2011_119

Novembre2011_120

… et les camions ne s’arrêtent guère longtemps une fois le container posé ou enlevé:

Novembre2011_123

L’activité du port ne s’arrête jamais, 3 équipes se relaient pour travailler 24h/24, tous les jours même les jours fériés. Seuls les typhons viennent perturber la partie de lego. Les risques à gérer sont à la hauteur de l’effervescence habituelle: il faut réduire la taille des empilages, attacher les containers, sécuriser les bras de toutes les grues et bien entendu mettre les navires à l’abri car le port ne constitue pas un abri suffisant (il n’y a pas de brises lames).

Novembre2011_104 Novembre2011_132

Novembre2011_134 Novembre2011_130

Ce qui se passe au sol est fascinant, mais ce qui l’est encore plus à mes yeux, c’est la taille de ces monstres marins.

A côté de ces bateaux, les semi-remorques ressemblent presque à des jouets 🙂

Novembre2011_106 Novembre2011_116

Les gros porte-conteneurs que nous avons l’habitude de voir passer à Hong Kong peuvent transporter 8000 à 10000 containers (quand les plus gros au monde atteignent une capacité de 13000 ‘boites’)

Novembre2011_117

Pour faire simple, il faut compter une vingtaine de conteneurs en longueur, autant en hauteur, et encore autant en largeur!!

navires

Enorme!…

Publicités
Tagué: