Histoire de fous! (2)

Posted on 15 septembre 2012

5



Second entrainement, quelques jours après le Lantau Peak: les Twins en soirée, pour tester nos lampes et découvrir la marche de nuit 🙂

Au départ, il fait encore jour quand nous nous éloignons de Park View.

Septembre2012_128 Septembre2012_129

Le temps est couvert…

Septembre2012_133 Septembre2012_130

… et le paysage s’assombrit rapidement, surtout dans les sous-bois.

Septembre2012_135 Septembre2012_134

Nous pouvons tout de même voir jusqu’à Kowloon d’un côté:

Septembre2012_136

… et les bateaux de Repulse Bay de l’autre.

Septembre2012_141 Septembre2012_142

Profitons des réservoirs de Tai Tam avant la nuit noire…

Septembre2012_139

Nous y sommes justement!

Septembre2012_143 Septembre2012_144

Nous allons faire une grosse moitié dans la nuit noire:

Septembre2012_149 Septembre2012_148

Devant le mur de marches, difficile de savoir ce qui nous reste à faire!

Septembre2012_151 Septembre2012_150

Malgré le passage encore récent des derniers randonneurs, il faut rester vigilant pour éviter ce genre de mauvaises rencontres:

 Septembre2012_159 Septembre2012_156

D’ailleurs, je n’ai pas évité la suivante, beurk!

Nous voici enfin au sommet de la dernière colline surplombant Stanley, il ne reste plus que 1500 marches à descendre!

Septembre2012_160

Heureusement que ce panneau nous donne la vue… de jour 🙂 (enfin… nous la connaissons bien!)

Septembre2012_161

Nous terminons en 2heures, sans avoir croisé personne… étrange!

Bilan: la nuit donne une dimension nouvelle et ce sera difficile de se mettre en situation réelle avant le jour-J ou plutôt la nuit-N…

Le rythme est ralenti à cause de la visibilité, c’est une évidence, mais cela change également l’appréciation des distances, du temps qui passe… A prendre en compte pour la gestion de la motivation…

On entend également toutes sortes de bruits, des oiseaux, des grenouilles (vues aussi!)…

Le plus dur, c’est de surveiller le terrain, c’est à dire le sol, et l’existence d’une potentielle toile d’araignée (occupée qui plus est) sur votre trajectoire, donc en hauteur…

Publicités