Kuk Po village fantôme…

Posted on 17 mai 2014

0



Exploration en terre inconnue au programme de ce chaud samedi d’avril: direction le nord du territoire, tout près de la frontière chinoise.

Après 1h45 de bus, train et minibus, nous atteignons le bout de notre monde: Luk Cheng.

kuk po

De là, c’est à pieds que nous partons découvrir cette zone particulière: la frontière entre Hong Kong et la Chine, pendant longtemps le rempart entre l’Est et l’Ouest.

Sur la carte ci dessus, la frontière est la ligne noire en haut, au dessus de la mer. Il n’y a donc qu’un petit bout de Chine en haut à droite, le reste c’est HK.

Le sentier que nous avons emprunté part de Kai Kuk Shue Ha (en bas au milieu) et suit le littoral vers l’Est.

Avril2014_309Avril2014_311

Nous sommes en plein dans le paradoxe de HK, une nature ‘junglesque’ d’un côté et l’urbanisation à outrance de l’autre (même si dans ce cas particulier, l’urbanisation est côté Chine):

Avril2014_310Avril2014_312

Avril2014_314Avril2014_317

Avril2014_316

Un panneau rappelle le statut particulier de cette zone: la baie qui nous sépare de la Chine, le Starling Inlet, fait partie des zones à accès contrôlé, mis en place du temps de la colonie. Cette zone permettait de jouer le rôle de tampon entre HK et la Chine et de limiter l’immigration clandestine – inutile de préciser dans quel sens… mais du coup, cette restriction s’applique aux résidents de HK.

De nombreuses zones anciennement limitées, ont été complètement ouvertes (la plupart sont des réserves naturelles hébergeant de nombreuses espèces d’oiseaux, laissés tranquilles du fait de cette mise à l’écart règlementaire, mais aujourd’hui les promoteurs ont les yeux tournés vers elles…), alors que d’autres sont encore restreintes. C’est le cas de Sha Tau Kok, le petit village à l’ouest de la frontière, et de cette baie. Auparavant seuls les habitants, familles et entrepreneurs ayant besoin d’y accéder avaient un permis d’accès, aujourd’hui les visiteurs peuvent s’y rendre aussi mais il faut faire une demande à la police au préalable.

Avril2014_319Avril2014_320

Avril2014_318Avril2014_315

Nous dépassons Fung Hang, encore ‘habité’ pour nous rendre directement à Kuk Po quasiment complètement déserté… sauf le week end! Un petit café est même installé à l’entrée du village.

Avril2014_325

Nous commençons l’exploration: le bâtiment le plus élégant se trouve dès l’entrée, il s’agit de l’ancienne école, construite en 1928 et utilisée jusqu’au début des années 1990:

Avril2014_330Avril2014_326

Avril2014_328Avril2014_327

Nous nous enfonçons ensuite vers les hameaux les plus reculés, la nature est d’un vert quasi phosphorescent!

Avril2014_331Avril2014_332

Quand les habitants ont abandonné le village à partir des années 1950/1960, ils n’ont pas seulement laissé leur maison, ils ont également laissé leurs animaux:

Avril2014_333Avril2014_335

Avril2014_344Avril2014_342

Quelques ruines en chemin:

Avril2014_345Avril2014_343

Mais plus loin, le hameau de Yi To est très bien conservé:

Avril2014_346Avril2014_384

Avril2014_349Avril2014_350

Avril2014_348Avril2014_353

Nous pique niquons là: il y a même l’eau chaude au robinet pour se laver les mains!

Et de la musique: une maison est habitée… aujourd’hui!

On repart et on s’enfonce encore, le prochain hameau, Sze To est reconverti en petite ferme:

Avril2014_379Avril2014_374

Avril2014_376Avril2014_377

Avril2014_378Avril2014_375

Encore plus loin, et fin de sentier, le hameau de Ng To, complètement désert:

Avril2014_360Avril2014_359

Maison tout confort:

Avril2014_362Avril2014_363

Une photo et une casserole, peut être du passage de temps en temps? De l’humidité assurément vu le sol Surpris

Avril2014_365Avril2014_361

Avril2014_368Avril2014_367

Le petit jardin est plein de charme…

Avril2014_369Avril2014_370

Avril2014_371Avril2014_372

… et de moustiques Surpris Sauve qui peut!

Nous rebroussons chemin et bifurquons sur San Uk Ha, un hameau déjà plus important:

Avril2014_337Avril2014_385

Avril2014_340

Le délabrement des habitations est plus ou moins avancé:

Avril2014_387Avril2014_388Avril2014_390

Avril2014_391Avril2014_392Avril2014_395

Mais dans tous les cas, on a l’impression que les familles ont décidé de partir du jour au lendemain.

Pourtant, pas de catastrophe naturelle ou d’épidémie, juste une conjonction d’éléments: le statut de parc protégé qui a empêché le développement de la zone, l’exode rural, mais surtout l’instabilité en Chine, les craintes de la population et la fuite de nombreux résidents vers le Royaume Uni à l’époque où les hongkongais en avaient encore le bénéfice. Beaucoup sont d’ailleurs partis ‘sans laisser d’adresse’ et le gouvernement est aujourd’hui dans l’impossibilité de retrouver les propriétaires des maisons et terrains…

Le village a hébergé jusqu’à 160 personnes.

Il y a quand même une maison encore ‘utilisée’ de temps en temps, apparemment:

Avril2014_400Avril2014_401

Comme toujours la végétation ne se fait pas prier pour prendre possession des vestiges:

Avril2014_402Avril2014_403

En route vers Kuk Po Lo Wai, le ‘chef lieu’:

Avril2014_404Avril2014_405

Le village est un endroit magique à sa façon, bien sûr. Je suis consciente que ce genre d’endroit peut laisser insensible mais moi j’adore! Le charme, le caractère asiatique, la désuétude des intérieurs, imaginer la vie ici il y a 50 ans, l’écart avec l’autre Hong Kong…

Avril2014_410Avril2014_415

Avril2014_411Avril2014_414

Avril2014_413Avril2014_412

Le plan du village est traditionnel, les maisons sont alignées sur plusieurs rues parallèles et étroites:

Avril2014_420Avril2014_439Avril2014_442

Il y a en fait encore un habitant permanent dans ce village, il habite dans la maison avec les paniers, sur la droite.

Je vous invite à visionner son interview ci dessous, il faut cliquer sur ‘visionner sur Youtube’ pour des questions de droits…

 

Avril2014_445Avril2014_443

Plus on s’enfonce vers le fond du village, plus les maisons sont délabrées:

Avril2014_423Avril2014_422

Avril2014_433Avril2014_431

On se croirait à Angkor!!

Avril2014_429Avril2014_430

Avril2014_434Avril2014_435

Quand je me promène dans ce genre d’endroits, j’ai l’impression de faire une chasse aux trésors. Chaque maison, chaque recoin me réservent toujours une surprise, une découverte.

Avril2014_441Avril2014_436

Le plus amusant, ce sont les intérieurs:

Avril2014_425Avril2014_426Avril2014_427

Avril2014_446Avril2014_419

Inutile de dire que j’aurais été moins intrépide en plein été. J’imagine sans difficulté que le village se peuple à la haute saison… de gentilles bestioles à 8 pattes…

Aujourd’hui, nous n’avons du affronter que les moustiques (je pense qu’ils sont encore en pleine crise de foie depuis Triste) et quelques petites araignées de rien du tout. Pas de serpents mais je ne doute pas qu’ils doivent se plaire ici!

Nous ressortons, par une des portes du village:

Avril2014_448Avril2014_450

Mais attention, il y a de la circulation de ce côté-là!

Avril2014_451Avril2014_454

Avril2014_456Avril2014_455Avril2014_452

Il n’y a plus que quelques maisons isolées, certaines massives et plutôt en bon état:

Avril2014_457Avril2014_458

Avril2014_459Avril2014_461

Nous revoici au bord de la mer – les différents villages se trouvent dans une sorte d’anse marécageuse.

Avril2014_463Avril2014_462

La Chine face à nous, et notamment le poste frontière au milieu de l’eau. Contraste entre les pêcheurs hong kongais et le bâtiment militaire chinois!

Avril2014_464Avril2014_465

Avril2014_467

L’anse de Kuk Po est protégée par une digue que l’on peut emprunter pour retourner vers l’école, mais je préfère prendre un autre chemin près des habitations.

Avril2014_469Avril2014_470

Avril2014_466Avril2014_471

Encore de jolies demeures:

Avril2014_472Avril2014_473

Avril2014_475Avril2014_477

Contraste entre la nature et Shenzhen au fond:

Avril2014_478Avril2014_479

Nous repassons devant le hameau de San Huk Ha…

Avril2014_481Avril2014_482

Avril2014_483Avril2014_485

… puis devant l’école de l’autre côté de la baie:

Avril2014_487Avril2014_486

La zone marécageuse avec les villages d’un côté et la Chine de l’autre:

Avril2014_488Avril2014_489

Au gouter, choix entre douceurs locales et palourdes:

Avril2014_491Avril2014_493

En préparant la carte en début de billet, j’ai été très surprise de constater qu’il n’y avait aucune route qui permet de passer de HK à la Chine. J’étais persuadée du contraire, notamment en constatant la continuité de la ville face à nous. En regardant bien, on devine finalement la rupture, à l’apparition des premiers immeubles:

Avril2014_494

Retour vers le village de Fung Hang.

Avril2014_495Avril2014_496

Avril2014_497Avril2014_498

Fung Hang est encore largement habité – à côté de son voisin! – mais certaines maisons sont malgré tout abandonnées:

Avril2014_499

Avril2014_499Avril2014_501

Avril2014_502Avril2014_503

Avril2014_504Avril2014_505

Avant de reprendre le bus, exploration rapide de Kai Kuk Shue Ha, entre ‘modernité’ et tradition:

Avril2014_506Avril2014_508

… puis Luk Keng Wong Uk:

Avril2014_512Avril2014_515

Avril2014_518Avril2014_521

Avril2014_525Avril2014_526

Une fantastique exploration! Même l’attente du minibus pendant 50mn à la merci des moustiques n’aura pas entamé mon enthousiasme!

Publicités